Conseil de dégustation : A consommer de préférence avec logoffbis et adblock. Pour en savoir plus sur la pub, cliquez →ici

L'anti moléculaire ?

Lundi 1er Juin 2009

Au risque de passer pour une reac' , je ne comprend pas vraiment l'engouement sucité par la cuisine moléculaire...

Personnellement, j'ai besoin de voir dans mon assiette une carotte qui à la forme d'une carotte (ou des morceaux qui y ressemblent...) , des pâtes qui ressemblent à des pâtes (je souligne le fait "qu'un spaghetti qui fait la toupie dans mon assiette" n'est pas évocateur pour moi d'une véritable "pastachoute" préparée maison...) de même pour du poisson ou tout autre denrée.

Ce qui me gêne au- delà du fait que c'est horriblement cher pour des miettes (quantativement parlant), c'est d'une part l'aspect éducatif de la nourriture... si ce mode de préparation viendrait à se démocratiser comment nos enfant sauront reconnaître une asperge s'ils l'ont toujours mangé sous forme d'espuma, de cube ou je ne sais quelle forme farfelue...

Dans "Le chaudron magique", Applemini a décrit la recette de la purée maison car l'enfant qu'elle gardait, nourri à la purée M***line ne savait pas que ce plat était fait avec des pommes de terre !!!

Oui, bien sûr,vous me direz le goût est sublimé mais quand même... je ne peux m'empêcher de penser au film "soleil vert" avec Charlton Heston.

Les être humains se nourrissent de carrés de couleurs mais ne savent pas vraiment ce qu'il y a dedans ... Que dire alors de l'utilisation de produits de synthèse à l'heure où les allergies sont en recrudescence !!!

La chimie est une science formidable pour disséquer ce qui est mais aussi pour inventer ce qui n'est pas alors attention aux dérives de l'alliance entre le "cuisiner vrai"  et la chimère... déjà qu'on arrive à nous vendre de l'air voir ici

Dans le classement des meilleurs restaurants de cette année voir là, ces techniques sont en tête.

Pour autant, si on regarde d'un peu plus près, le français Michel Bras est à la 7ème position et après avoir consulté son site je pense que ma vérité se retrouve dans sa philosophie de la gastronomie...

"Aujourd’hui, au profit d’une cuisine exclusivement nourricière, l’espace dévolu à la cuisine s’est réduit, tout comme le temps que l’on y passe. Bien dommage ! La vie s’échappe de ces lieux, et avec elle les valeurs qui cimentaient les vrais bonheurs.

Durant un court instant, vous remontez le fil de votre mémoire.
Allez à la rencontre des souvenirs greffés à votre table : les parfums, les goûts, les belles mises de table, les ambiances… Rappelez-vous, de l’espace théâtral avec les mises en scène des premières communions, de la journée du cochon et bien d’autres… Vous savez bien que c’est là, que les chamailleries entre frères et sœurs s’accompagnaient des réconciliations, que les goûters entre copains se réalisaient, que les conversations se liaient et se déliaient… là encore, que sous l’œil bienveillant de Maman ou sous le regard interrogateur de Papa nous partagions nos joies, nous évoquions nos peines.

Oubliez de taguer, de zapper à toute heure, du sucré au salé. Retrouvez le bonheur simple du partage.
Faites vivre vos cuisines !
Au marché, observez, humez, touchez, découvrez, croquez…
sur le chemin du retour, imaginez, évoquez, projetez, salivez déjà…
dans la cuisine, épluchez, équeutez, écaillez…
puis rissolez, grillez, assaisonnez, tranchez…
pour enfin, assembler, fleurir et tout compte fait, offrir du bonheur, du rêve.
Tout simplement, vous avez notre recette du bien-être, celle que nous « cuisinons » au quotidien.

http://www.michel-bras.com

Posté dans - version pdf imprimable
Mots gourmands :
0 gourmets ont déjà donné leur avis : n'hésitez pas à donner le votre !

Avis des gourmets sur ce message

Nouveau commentaire

Contact - Derrière le fourneau - Référencement et Partenariats

Creative Commons License
En Passant Par Ma Cuisine ...by Alixia1313 est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale 2.0 France.

Haut de page